A l’origine, il y a l’envie de créer…

Catherine Parra a vécu toute son enfance à Paris. Très tôt, elle se passionne pour la couture. Plus tard, elle commence sa vie professionnelle dans la communication. Elle aime l’ambiance remuante, fantaisiste mais stimulante du service de création publicitaire avec qui elle travaille dans une grande agence de publicité.

Pourtant, après la naissance de son premier enfant, elle fait le choix de consacrer du temps à sa famille et s’installe dans le sud de la France, à Aix-en-Provence. Passionnée par la décoration, elle chine sur les brocantes locales et dans l’ambiance rétro des puces de Marseille où elle aime dénicher des trésors du passé. Elle restaure et fabrique des meubles, pratique la sculpture et la peinture.

Catherine Parra décide alors d’entreprendre une carrière dans ce qu’elle aime vraiment : la création. Elle commence par reprendre ses études à Marseille dans une école spécialisée dans la création textile. Elle apprend les arcanes du métier : les techniques de fabrication, les matières et leurs propriétés. Elle complète sa formation par un stage chez une créatrice spécialisée dans la décoration. Auprès d’elle, Catherine apprend les règles de bonne gestion d’une micro entreprise dans ce secteur, les méthodes de commercialisation et la recherche de fournisseurs.

Pourtant, un évènement d’apparence anodine éloignera Catherine de la décoration.
Un jour, dans une brocante, elle tombe par hasard sur un petit lot de couvertures de l’armée. Elle a l’idée de faire un sac pour elle-même à partir de cette matière. Peu de temps après, entrant dans une boutique de vêtements d’Aix en Provence avec ce sac à l’épaule, Catherine Parra est abordée par la patronne du lieu qui a un véritable coup de cœur pour cet objet. Convaincue que cela plaira à sa clientèle, la commerçante lui en commande immédiatement plusieurs exemplaires. Catherine se prend au jeu du détournement d’usage et décline une série de sacs à main réalisés à partir de vieux et jolis corsets pour dames. Ceux-ci seront rapidement vendus dans plusieurs boutiques de Provence.

Naissance d’une marque.

Catherine entamera des collaborations pendant quelques saisons, dans une tendance colorée et décalée avant de créer enfin sa propre marque, signée de son nom.

Au fur et à mesure, Catherine Parra devient une marque à part entière, avec des modèles conçus exclusivement et une fabrication artisanale de qualité. En 2003, Catherine Parra s’installe à Barcelone, ce qui lui permet d’approfondir ses connaissances en fabrication auprès d’ateliers espagnols de maroquinerie.

Passionnée de chaussures depuis toujours, elle décide de créer sa première paire, des ballerines. Aujourd’hui, on retrouve de nombreux autres modèles de chaussures et de bottes dans ses collections. Depuis, la créatrice s’est également mise à dessiner des accessoires (écharpe, porte-feuille, porte-monnaie…) reflétant son caractère enjoué.
Ses créations sont vendues essentiellement en France et en Europe de l’Ouest : Italie, Espagne, Belgique, Allemagne, Suisse, Pays Bas etc… mais aussi au Japon et aux Etats-Unis.